Solidarité

internationale

Parce que la misère, la pauvreté et le besoin de soutien ne se limitent pas uniquement au territoire français, le Secours populaire français inscrit son action de Solidarité à travers le monde en travaillant avec des associations locales capables d'identifier les besoins des populations.

 

 

PARTENARIAT AVEC L'ASSOCIATION ROUMAINE, STEA

 

En 2013, le Secours populaire de Roubaix prend contact avec STEA, ONG roumaine basée à Satu Mare dont le combat porte sur la lutte contre la discrimination, l’accès aux droits des enfants des rues et de leurs parents, leur (ré)insertion sociale, professionnelle ainsi que la scolarisation des jeunes enfants. Suite à un voyage de Solidarité cette même année, le Comité de Roubaix s’est engagée à soutenir humainement, matériellement et financièrement l’association sur des projets touchants aux problématiques de la santé. Trois milles euros ont été alloués pour l'année 2014/2015 à un projet de sensibilisation et d’accès à la contraception.

 

L'année suivante, dans la continuité de son engagement sur ces questions et en fonction des besoins de l’association, le Secours populaire s’est engagé sur la création d’une structure mobile basé sur le modèle de l'Espace bien être et santé.

 

 

PARTICIPATION AU PROJET DE "PARC INFORMATIQUE"

A OUAGADOUGOU DU COMITE DE VALENCIENNE

 

En août 2011, 8 jeunes et 2 responsables du foyer Kamzaka, soutenus par l’association « Enfance en Péril » à Ouagadougou au Burkina Faso sont venus passer 1 mois en France, dans le "Village Copains du Monde" du Secours populaire de Gravelines puis à Paris.

 

Les membres de cette association dont la mission est de « Soustraire les enfants de la rue et les accompagner vers une réinsertion sociale, éducative et professionnelle » nous ont fait savoir qu’il leur manquait du matériel informatique, afin, entre autre, de garder le contact et échanger avec l’ensemble des jeunes rencontrés durant le séjour. De ce besoin est né le projet d’équiper ce foyer d’un parc informatique dont les objectifs seraient multiples.

 

En effet, par la mise en place d’une salle informatique au sein du foyer Kamzaka, le projet a pour objectif de permettre aux jeunes Burkinabés de correspondre avec leurs amis, des 4 coins du monde, rencontrés en France. Au-delà, de cet objectif général, il a pour but d’accompagner les jeunes du foyer à une ouverture aux différentes cultures, de les initier aux enjeux et à la pratique de l’informatique et de l’Internet et surtout de les aider à améliorer de la maîtrise de la langue française.  L’objectif final est de donner les moyens de trouver une place dans le tissu socio-économique du pays en toute dignité.